SPLEEN DE FIN-D'OISE

Les chagrins, en long train de chalands à la chaîne,
Suivaient leur remorqueur qui salissait le ciel
Et défiait le courant pour répondre à l'appel
D'un ailleurs à l'étroit entre l'Oise et la Seine.

Quais des petits départs au bout de la semaine,
Pour un guinche perdu dans la rue de Javel,
Le Pointil s'ennuyait au pied de l'archipel
Des îles du Devant qui nous cachent la plaine.

Lorsques les cheminées saluaient l'ancien pont,
Le matelot de quart se prenait un pompon
De gars de la Royale en mal de prétentaine.

Et le mousse d'eau douce, en s'en allant au bal,
Emportait dans son sac des galons d'amiral
Pour rêver d'Amérique au cou d'une sirène.

Jean-Charles Michel, 2005